Biographie

 

 

 

Carlos Hernan Gonzalez est né à Lima (Pérou). Son père est dentiste et sa mère décoratrice.  Ses parents ne sont pas particulièrement  musiciens, mais le petit Carlos est porté par la légende d’un de ses grands oncles pianiste et compositeur de musique célèbre au Pérou : Lorenzo Humberto Sotomayor.

 

A 11 ans c’est en écoutant sa grand-mère jouer une valse au piano qu’il ressent « l’appel de la musique ». C’est une sorte de révélation. Il demande à prendre des cours et ressent que désormais la musique fait partie de sa vie. Parallèlement, il suit ses études primaires et secondaires dans une école anglophone, le Newton College où il suit une scolarité classique jusqu’en 1993.

 

A 15 ans, Carlos commence ses premières compositions. Il écoute alors beaucoup de musique pop latino américaine, mais sa sensibilité de compositeur va vers une musique romantique.

 

A 17 ans, Il part à l’Université de Miami suivre l’enseignement de la prestigieuse « School of Music ». Il y étudie l’orchestration et la théorie, mais aussi les règles du business musical, couronné par un  Bachelor of Music : Music Business and Entertainment Industry.

 

Son diplôme en poche il est embauché chez Sony Music. Il participe à la communication d’artistes tels que Ricky Martin, Shakira ou Jennifer Lopez. Mais la musique à titre personnel ne le quitte pas : il compose toujours. « Je me sentais habité par la musique mais je n’osais pas encore me dire que j’allais me lancer ». Mais petit à petit, Carlos Hernan réalise que la musique est sa vie, et qu’il doit écouter cette voix en lui qui le pousse à s’accomplir.

 

En 2001, il décide de rentrer au Pérou, éprouvant le besoin de renouer avec ses racines. C’est alors qu’il rencontre la grande pianiste Marina Pavlovna-Ferreira, qui va accepter de devenir son professeur. Cette pianiste d’origine russe a développé après un accident qui avait entamé sa force musculaire un enseignement très particulier du piano privilégiant l’expression des émotions, par delà les problématiques de la technique. Elle apporte à Carlos, dont la technique était déjà bien ancrée une immense « déconstruction ». Elle lui apprend à rechercher en lui-même le secret du jeu. «  Marina Pavlovna m’a aidé à accoucher de moi, à faire sortir ma vraie personnalité. ». Un grand artiste est né !

 

En 2002, Carlos Hernan donne ses premiers récitals à l’auditorium de l’Alliance Française de Lima.

 

Les concerts vont alors s’enchaîner et Carlos s’affirmer comme un artiste majeur au Pérou.

 

En Octobre 2002, il fait la sélection du répertoire musical et l’interprète aux côtés de Ruth Escudero dans la pièce de théâtre hommage à Victor Hugo "S'il n'en reste qu'un je serai celui-là", aussi à l’Alliance Française de Lima.

En 2003, il donne son premier récital entièrement dédié à ses compositions : Musique pour piano I.

 

En 2004 il enregistre son premier album : Marina Tremolo qu’il présente au public dans le Musique pour piano II. L’album contient ses compositions personnelles qui imposent désormais sa signature de compositeur inspiré, parmi lesquelles Marina Tremolo, They are crashing, Prozac à l’intérieur,  et Ci ritroveremo nel cuore.

 

C’est le début de la célébrité.  Le Pérou reconnaît en lui un talent original, qui apporte un renouveau à la musique contemporaine tout en restant fidèle aux harmonies classiques. La critique musicale péruvienne Hélène Ramos le qualifie de « icône de la nouvelle musique classique».

 

En 2005, il donne plusieurs récitals dans les salles de concert les plus prestigieuses de Lima : Le Centre Culturel de l’Université catholique du Pérou, et l’Institut Culturel Péruvien Nord Américain. La presse péruvienne salue unanimement la révélation de ce jeune musicien aux longs cheveux noirs qui est alors surnommé « l’Ange du piano ».

 

En 2005 il décide de s’installer en France, pour baigner dans le pays de la culture.

 

Il donne son premier récital en 2005 à L’Entrepôt. ( Paris XIVème)

 

En 2006 il joue ses nouvelles compositions écrites depuis son arrivée à Paris à l’auditorium du Lycée Jean de La Fontaine (Paris XVIème ), le récital s’appelle Paris Love Pop.

 

Puis en 2007, il donne une série de concerts au Caveau des Artistes (Paris XVIIIème arrondissement) intitulés Musique pour piano III. Il y joue plusieurs morceaux récemment composés.

 

En 2008, à l’occasion de la fête de la Musique, il est l’invité du Centre culturel Arturo Lopez (Neuilly sur Seine), où il donne un concert et joue ses dernières compositions.

 

En 2009, il est invité à Budapest pour un concert « Like An Army of Mini- Moons » où il joue les morceaux préférés de son propre répertoire et il crée deux nouvelles compositions.

 

En mars 2010, il joue en première partie du concert « Variations d’Alexandrins » au Théâtre Adyar (Paris VIIème).

 

En avril 2011, il interprète avec succès sa musique au bar-restaurant La Locandiera (ParisXIème).

 

Actuellement, toujours installé à Paris, il travaille à un prochain album, et se prépare à donner d’autres séries de concerts. Il envisage aussi de poursuivre ses collaborations  musicales avec d’autres disciplines comme la vidéo, l’art contemporain, le théâtre ou le cinéma.

 

 

 

  • Wix Facebook page
  • logo-livetonight_edited
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon
  • Wix Twitter page
  • Tumblr Social Icon
  • SoundCloud Social Icon
  • Vimeo Social Icon

Photos de Carlos : Pierre-Emmanuel Rastoin

Photos des paysages: Carlos Hernan Gonzalez

Design : Le Club des Daydreamers

Copyright©2019 Carlos Hernan Gonzalez Sotomayor.

Tous droits réservés.